FG Wilson alimente en électricité le Parc olympique

Les Jeux olympiques de Londres de 2012 sont peut-être terminés mais le fabricant de premier plan de groupes électrogènes diesel et gaz FG Wilson garantit la pérénnité de l'héritage du site de plusieurs millions de livres qui a accueilli cet événement spectaculaire. Après avoir fourni les groupes électrogènes pour alimenter en électricité les événements qui se sont déroulés dans trois des huit sites du Parc olympique - le Centre aquatique, le Centre de presse IBC et le Stade olympique - l'entreprise est désormais sous contrat pour assurer le support et la maintenance tout au long de l'année suivante.

Le projet, pris en charge par Bells Controls and Equipment Ltd - un distributeur officiel de FG Wilson au Royaume-Uni - a débuté en 2008 et s'est chiffré à plus de 500 000 £.

Londres 2012 a été le catalyseur pour la transformation des 2,5 kilomètres carrés de terrains à usage industriel dans l'est de Londres en un Parc olympique de 198 hectares qui a modifié le paysage de façon définitive.

La solution d'alimentation électrique délivrée par Bells consistait en deux groupes électrogènes de 635 kVA et 730 KVA pour les services de sécurité des personnes dans le stade principal. Les deux groupes ont été installés dans des enceintes sur mesure conçues pour respecter un niveau sonore NR 50 à 5 mètres. Les capotages comprenaient également un dispositif d'évacuation des fumées vers un atténuateur de sortie, assurant une dilution des gaz.

Au Centre de presse IBC, un pôle médiatique complexe ouvert 24h/24 et destiné à environ 20 000 diffuseurs, photographes et journalistes, a été installé un groupe électrogène de 200 kVA doté d'un capotage spécialement conçu pour un niveau sonore de 65 dBA à 1 mètre. Le capotage a été placé sur le toit du bâtiment et disposait également d'un système de carburant interne, installé à l'intérieur de la structure. La solution de tuyauterie d'alimentation en carburant mise en place utilisait un système pipe in pipe flexible innovant au lieu du système pipe in pipe classique de tuyaux soudés en acier doux, permettant ainsi une installation plus rapide. Au Centre aquatique, l'un des sites permanents construits spécialement pour Londres 2012, et qui a accueilli trois victoires de l'équipe de Grande-Bretagne, a été installé un groupe électrogène de 350 kVA. Ce groupe a été placé dans un capotage sur mesure prévu pour un niveau sonore de 60 dBA à 1 mètre à l'intérieur du local du groupe électrogène, avec tout le réseau de gaines de ventilation et de conduites d'évacuation des fumées nécessaire. Le système servait également pour l'ensemble du Centre aquatique.

Robert Scott, directeur régional des ventes pour le Royaume-Uni chez FG Wilson, précise : « Le projet a été un succès retentissant et cela a été un privilège de participer à l'héritage du Parc olympique. Une planification, une conception et une ingénierie soignées ainsi que l'attention portée aux détails ont constitué les éléments essentiels de la réussite de ce projet. Les athlètes sont peut-être rentrés chez eux mais Bells va continuer à fournir des services suivis sur les sites couverts par le contrat en cours. »

James Murphy, directeur de Bells Control, ajoute : « Nous avons été très heureux de remporter le contrat du Parc olympique à l'issue d'un processus d'appel d'offres très détaillé et concurrentiel. Cela a été un projet stimulant en raison d'un certain nombre de facteurs, notamment la taille du site ainsi que le niveau élevé des contraintes de sécurité et les faibles niveaux sonores requis, mais nous avons mis en œuvre avec succès des solutions d'alimentation électrique résilientes et de haut niveau, conformes aux exigences respectives de chacun des sites. »